• Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure"

    Quand j'étais petit... "Le dinosaure bleu"

     

     

    Les petites boutiques d'autrefois 

    Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure" Quand j'étais petit, j'ai eu la chance de connaître durant les années 80 ce que l'on appelle froidement aujourd'hui les revendeurs indépendants de jouets. Je préfère pour ma part employer le dénominatif "petits magasins". Je garde des souvenirs strictement indélébiles de ces boutiques toujours bien achalandées, proposant les références alors en vogue à cette époque. La surface de vente, souvent modeste, qui caractérisait ces lieux magiques, procurait une sensation de cocon, telle une chrysalide de jouets. 

    J'ai eu la chance, dans mon quartier natal, d'avoir à proximité du domicile familial un charmant petit magasin de jouets qui a existé entre 1986 et 1991 approximativement. J'y ai découvert les Sectaurs, les fabuleuses cartes françaises Cosmocats ou encore de nombreux petits sets Lego. Lorsqu'il était question de se rendre dans ce royaume du jouet, j'étais systématiquement envahi par une excitation extrême, mêlant joie et empressement. 

    Je me souviens que le propriétaire était un gentil monsieur à la moustache ainsi qu'aux cheveux grisonnants. Celui-ci, souvent affairé derrière son petit comptoir au fond du magasin, représentait une sorte de saint pour moi lorsque j'entrais dans son temple du jouet... De très beaux souvenirs concernant ce lieu magique, trop vite disparu, emporté par la machinerie industrielle... 

     

     

    Quand j'étais petit... "Le dinosaure bleu"

      

    Les jouets, c'est eux

    Quand j'étais petit... "Le dinosaure bleu" Oui, le macro-commerce s'est aussi développé pour le marché du jouet. Déjà présents dans les supermarchés et hypermarchés de la décennie 80, nos héros de plastique se donneront bientôt tous rendez-vous au travers d'une nouvelle enseigne spécialisée... Toys"R"Us. C'est à la toute fin des années 80 que la chaîne de magasins ouvre ses premiers points de vente en France, sonnant ainsi le glas définitif des bucoliques petites boutiques de jouets, alors déjà en lutte pour survivre face aux supermarchés et autres JouéClub

    Autour de l'année 1992, je découvre dans un journal une publicité scandant l'ouverture d'un "mega" magasin de jouets dans la zone industrielle à quelques kilomètres du domicile familial. Il faut impérativement convaincre les parents de m'y emmener.

    Quand j'étais petit... "Le dinosaure bleu" La semaine suivante, durant la traditionnelle promenade dominicale, et voyant que mon père était de bonne augure, je demandais, religieusement, si nous pouvions passer voir le dit "grand magasin de jouets". Ma requête fut acceptée et nous voici donc en route pour Toys"R"Us ! Trépignant d'excitation durant l'interminable trajet, je découvrais en arrivant sur le parking, telle une illumination divine, un gargantuesque établissement, grand comme un supermarché...

    Nous étions un dimanche après-midi et bien évidemment l'enseigne était fermée. Je me souviens très distinctement m'être littéralement agglutiné derrière les grandes vitres sans tain, très hautes, espérant entrapercevoir ne serait-ce qu'un infime bout de plastique... Tragiquement, rien n'était visible de l'extérieur. Nous repartîmes après quelques minutes. J'absorbais, tel un papier buvard, la frustration de l'inassouvi. 

     

     

    Quand j'étais petit... "Le dinosaure bleu"

     

    Le robot tyrannosaure bleu

    Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure bleu" Quelques jours après cet épisode à regret, je pénétrais enfin dans le sacro-saint Toys"R"Us, le gigantesque supermarché du jouet. Les rayonnages se succédaient, les boites s'empilaient, les offres promotionnelles jalonnaient les longues allées qui s'entremêlaient, tel un labyrinthe de conditionnements pour enfants. Exit l'âme, l'esprit, la sensation protectrice et douce des petits magasins de jouets locaux. Déjà à cette époque, et malgré mon jeune âge, je ressentais une fragile mélancolie lorsque je repensais à ces boutiques et aux jouets qu'elles proposaient... 

    Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure bleu" A la place, des tirages successifs, des rééditions étaient disponibles au début des années 90. En parcourant les allées géométriquement agencées, je découvrais ce qui allait être mon premier jouet acheté dans un Toys"R"Us, précisément un robot tyrannosaure bleu estampillé Transformers. Je le connaissais très bien ce modèle en fait, puisque je l'avais obtenu quelques années auparavant durant un Noël. Il s'agissait bien évidemment de Grimlock, le charismatique leader des Dinobots.

    Je sais aujourd'hui qu'il s'agit d'un tirage deuxième génération, communément nommé G2. Mais à l'époque, une émotion mêlant à la fois stupéfaction et mélancolie s'était emparée de moi en redécouvrant ce jouet. Alors Grimlock était devenu bleu, dans la plus pure tradition des couleurs criardes G2, et bien éloignées de celles appartenant aux modèles G1 ou encore à l'animé. Mais qu'importe, je pouvais manipuler de nouveau un jouet acquis cinq années auparavant...

     

     

    Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure bleu"

     

     

    Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure bleu" J'ai été très heureux de partager ce petit souvenir avec toi concernant cette édition de Grimlock G2. L'exemplaire ci-dessus, extrait de ma collection, n'est pas le conditionnement qui a été commercialisé en France, et donc celui que j'ai connu. C'est un tirage prévu pour les marchés espagnol, italien, grec et anglais. Les principales différences concernent bien entendu les textes mais également la forme du blister.

    Si toi aussi tu as envie de partager une ou plusieurs anecdotes à propos d'un jouet relatif à ton enfance, n'hésite pas à nous contacter via le formulaire prévu à cet effet. A très vite pour de nouveaux souvenirs... 

     

    Quand j'étais petit... "Le robot dinosaure bleu"


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Novembre 2016 à 14:14

    Haaa! les fameuses couleurs des G2 qui piquent bien les yeux! j'avoue que cette version ne me parle pas du tout,je ne l'ai tout simplement pas connue (la G1 oui^^) et le début de la G2 était dans la période ou je ne me réinteressait pas encore aux jouets,c'est venu a la fin des années 90 quand les derniers G2 étaient bradés un peut partout,je me rappelle avoir acheter un Megatron G2 a vraiment bas prix (boite qui trône toujours chez moi :) )

    2
    Mercredi 16 Novembre 2016 à 14:43

    Merci Kakugo pour tes visites régulières ainsi que tes commentaires fortement appréciés au sein de la rédaction ;)

    Il faut bien comprendre, si on contextualise les choses, qu'à travers cette édition G2 de Grimlock c'est en fait le G1 que je cherchais à retrouver. Nous sommes en 1992 - 93, et les jouets du milieu des années 80 me manquaient déjà. Le souvenir indélébile, à l'époque, de ce Grimlock G2 dans le Toys"R"Us de ma ville est à mettre en perspective avec cet affect.

    Au delà de cette sensibilité, je te rejoins sur les coloris atypiques des Transformers G2 d'une manière générale. Ceci dit, la version G2 jaune des Constructicons est pertinente, puisqu'elle renvoie à celle des engins de chantiers Caterpillar par exemple. Il y a eu également des versions oranges pour nos robots constructeurs sous édition G2

    Enfin, comme toi, j'attache un intérêt particulier à Megatron G2. Le tank est un véhicule qui est en parfaite harmonie avec le leader des Decepticons. Les couleurs, violette et verte de mémoire, restent encore une fois originales. Le mode robot, en ce qui me concerne, a ma préférence comparé à celui du G1. Question de goût. 

    Merci encore pour tes interventions. 

    3
    Mercredi 16 Novembre 2016 à 15:01

    Oui pareil que toi pour le Megatron,le G1 fait un petit flingue tout rikiki et un robot pas très joli finalement (bon c'étais un Diaclone mais bon...) le G2 sied bien plus a la stature de Megatron ;)

    Sinon c'est toujours un plaisir de lire vos bafouilles ;)

    Je pense vous envoyer un "souvenir" moi aussi ^^

      • Mercredi 16 Novembre 2016 à 19:13

        Effectivement, le mold G1 est particulier. Je ne te rejoins cependant pas concernant la forme alternative, qui pour moi est une réussite. Le Walther P38 est très fidèle au modèle original. Certes et comme tu le soulignes, les proportions sont réduites. Mais n'oublions pas que la cible était des enfants. D'autre part, une contrainte ergonomique a été très certainement prise en compte par les concepteurs du jouet. Un format augmenté ou à l'échelle 1 aurait probablement été inapproprié. De plus, les répliques d'armes étaient soumises à une législation très drastique, surtout à la fin des années 80. Les embouts de plastiques colorés placés à l'extrémité des canons étaient très utilisés.

        Le mold initial de Megatron appartient bien aux Diaclone. J'ai très peu de connaissances sur ces jouets. Je rattrape peu à peu mon retard. Ceci dit, si Megatron avait été conceptualisé plus tardivement, je suis certain qu'un embout de couleur aurait été ajouté à l'extrémité du canon.

        Concernant le mode robot, c'est bien simple, je ne l'aime pas du tout ! Question de goût encore une fois. Beaucoup de contraintes ont du se poser pour réaliser une telle transformation et obtenir un mode alternatif aussi abouti. Un beau jouet dans tous les cas.

        Tu es ici chez toi Kakugo, n'hésite pas à contacter Jouck pour que nous te transmettions la plume. Ce sera avec un grand plaisir ;) 

      • Mercredi 16 Novembre 2016 à 22:21

        Je parlait surtout de sa taille ridicule dans le DA (Megatron un petit calibre....hum....cela sous-entends t'il quelque chose ????!!! :p )

    4
    KissFan
    Mercredi 16 Novembre 2016 à 17:37

    Joli souvenir Mammouth!

    De mon côté, mon premier achat de jouet dans ce que j'appelais les "hypermarchés du jouet", c'était la figurine "web shooter Spider-man" de Toy Bizz (acheté en deux exemplaire après 20 minutes à manipuler les blisters pour prendre les plus beaux, peut-être l'une des premières fois que je résonnais en collectionneur, c'est à dire où j'achetais des jouets pour exposition).

    Ces deux figurines, je les possède toujours (une conservée sous blister, l'autre exposée loose). Elle représentaient mes premiers arrivages autour du thème de l'Homme-Araignée depuis les figurines Marvel Guerres Secrètes ... 10 ans plus tôt.

    Cependant, il n'y a pas photo ... le charme de nos petits magasins de jouets d'époque est incomparable avec le gigantisme des grandes enseignes actuelles comme Picwic ou King Jouets, d'abord parce qu'ils incarnent tous nos souvenirs d'enfance et puis parce que c'était une autre forme de commerce. Ils restent quelques bastions. Dans ma ville de Rennes, deux d'entre eux ont disparu ... ce qui est bien dommage, c'est que dans ces deux-là, j'ai des souvenirs précis d'achat de jouets de la part de mes parents, contrairement aux deux autre.

    Question: C'est top d'illustrer le sujet avec une photo d'époque (comme celle du magasin d'achat de Sticks & Stones). De telles photos sont-elles trouvables sur un site d'archives?

      • Mercredi 16 Novembre 2016 à 19:27

        Merci infiniment KissFan pour tes interventions également très appréciées, et particulièrement par moi :)

        Je te rejoins pleinement concernant ton sentiment vis-à-vis des anciennes petites boutiques de jouets. Il y avait une âme, un vrai sentiment d'être transporté à travers quelque chose de féerique. C'est réellement indélébile en ce qui me concerne. J'ai eu la chance de connaitre d'autres petits magasins que celui évoqué dans l'article. A chaque fois, et peu importe celui concerné, une émotion toute particulière me saisissait lorsque j'y entrais. 

        Parmi d'autres souvenirs, j'évoque spontanément le jour où l'on m'a offert la boite du Savant Fou, Dissèque un Alien. Krang est également un beau souvenir mais aussi le blister Venom de Mighty Max. Je reviendrai sur tous ces moments avec les illustrations adéquates. 

        A ce propos donc, et pour répondre à ta question, je ne connais pas de sites qui référencent des photos de lieux passés. Ceci existe peut-être, mais pas à ma connaissance. J'ai la chance d'avoir à disposition de nombreux documents issus en partie de photos de famille, comme pour l'article sur Sticks & Stones

        Sinon je me déplace là où je sais qu'il y avait des magasins, j'enquête, je contacte des gens. C'est un travail d'investigation qui est long et paye peu. Mais au fil des années, les documents s'accumulent. Il est temps aujourd'hui de les partager. Pour la photo de cet article, c'est un visuel illustrant une boutique de ma ville. Elle existe depuis plusieurs années, avec une transmission familiale du commerce. Aussi, différentes photos existent illustrant la devanture à différentes périodes. 

        Merci de nouveaux pour tes messages ainsi que ta lecture :) 

         

    5
    KissFan
    Mercredi 16 Novembre 2016 à 21:03

    Oui, et l'avantage de ces petites boutiques, c'est qu'on y trouvait des références qui étaient retirées des catalogues depuis plusieurs années. Bien sûr, de telles boutiques ont été écumées dans la deuxième moitié des années 90 et la décennie suivante, mais je garde aussi des souvenirs précis bien éloignés du marché actuel du jouet de collection ... Notamment en septembre 1989, année où j'avais 11 ans (rentrée en classe de sixième). Un jeudi matin, à la suite d'un mouvement de grêve de la part des professeurs de mon collège, je n'avais eu pour seul cours à 08h15 ou 09h10, que le cours d'initiation musicale ... Le reste de la journée, tous les professeurs étaient absents ... Aussitôt le cours fini, je me suis baladé jusqu'à la boutique de jouets et de cycles de la place Sainte Anne de Rennes (boutique devenue un bureau de poste, toujours présent aujourd'hui malgré la décision récente de supprimer plusieurs bureaux de poste de la ville).

    Elle n'était située qu'à 500 mètres de mon collège. Une fois sur place, j'ai eu la joie de retrouver des petits sets Lego Espace Classic du début des années 80 alors qu'en 1989, la gamme Pirates faisait son apparition et les aventures spatiales prenaient une tournure plus manichéenne avec la Police de l'espace. Avec les quelques francs d'argent de poche que je possédais, j'ai pu en acheter deux (mais pas davantage non plus). A cette époque là, j'avais déballé avidement les sets pour les assembler et réellement jouer avec les petits vaisseaux et les minifigurines qui les accompagnaient.

    Sur les quatre boutiques de jouets que je connaissais à Rennes, celle-ci fait donc partie des deux qui n'existent plus aujourd'hui. N'empêche, à défaut d'y aller souvent (mes parents ne m'emmenaient pas si souvent en boutique de jouets pour ne pas me tenter, mais inversement ils me laissaient souvent au rayon jouets des grandes enseignes comme Rallye, Printemps, Prisunic, ...), mon père m'avait emmené à la sortie de ma petite enfance pour m'offrir ce qui reste pour moi le plus beau et le plus émotionnel de tous les sets de la gamme Lego Espace Classic: le véhicule 6 roues qui porte la référence 6927 (NB: pas besoin de vérifier dans un catalogue ou sur internet, je connais le n° par cœur!).

    Quelque 6 ans plus tard, je retournai donc dans cette boutique pour m'offrir par moi-même (en secret) de nouvelles petites boîtes Lego Espace Classic, comme quoi!

    Dans cette même boutique, et échelonné dans les deux ans qui suivirent, (pas beaucoup plus, je ne pense pas), j'achetai aussi la serre des airs Visionaries, le guerrier Divin Epsilon (j'étais triste de voir la peinture chromée des épaulettes disparaître), et quelques jouets des Maîtres de l'Univers, ces derniers étant mes jouets préférés toutes périodes confondues.

    6
    Jeudi 17 Novembre 2016 à 08:29

    @Kakugo : lol ! 

    @KissFan : Très belle anecdote. Merci en tout cas de nous la faire partager  :) 

    7
    KissFan
    Samedi 19 Novembre 2016 à 12:10

    Si tu aimes les petites boutique de jouets typiques de notre enfance et que tu apprécies les Lego, je t'encourage à t'offrir la boutique de jouets d'hiver référence 10199 et rééditée l'année dernière sous la référence 10249 http://www.hothbricks.com/2015/08/10249-winter-toy-shop-lannonce-officielle/ . Voilà un très joli set Lego, totalement dans l'esprit nostalgique qui nous anime. Dans le groupe "Passion jouets" de facebook, j'avais déjà exprimé tout le bien que je pense de cette jolie, empreint de la magie de Noël, et actuellement exposée dans le couloir d'entrée de mon appartement:

    "Un jour, un jouet culte ... mais cette fois qui ne remonte pas mon enfance (à l'angle en bas à gauche de la photo, c'est autre chose): Le magasin de jouets d'hiver Lego du thème "Winter village" inauguré par ce set en 2009. Alors pourquoi lui accorder le statut de jouet culte: tout simplement pour deux raisons étroitement imbriquées.
    D'une part, ce set Lego est représentatif d'un Noël magique à la montagne, emprunt de traditions et de féérie, avec en plus une touche londonienne tout droit sortie du roman Oliver Twist . L'architecture de la boutique, la nature noble de ses matériaux, l'exaltation de l'enfant devant la vitrine du magasin de jouets (ici représenté lançant des boules de neige) se complètent avec la nature âgée et posée du gérant de la boutique, représenté sur la boîte en train de donner la dernière touche au bonhomme de neige. La neige, justement, elle contribue à la magie de Noël et elle ici remarquablement restituée par ces briques immaculées. Même le petit chat est blanc comme Neige ... Pourtant connaissant la malice de ces animaux, voilà une couleur pour le coup qui n'est pas synonyme d'innocence ;) Lol! Le grand sapin de Noël à la décoration soignée et surtout le sourire de la dame qui œuvre pour enrouler les guirlandes, ou encore l'application des chanteurs dans leur interprétation, reflètent toute la joie qui imprègnent les cœurs au moment des fêtes.
    D'autre part, ce set est une parfaite représentation nostalgique du souvenir des petits magasins de jouets de quartier que j'ai pu connaître enfant. Il n'y a pas de sentiment mercantile qui ressort de cette boîte Lego, pourtant représentative d'un magasin. Juste une expression de la passion du jouet à travers le temps, de la joie qu'il peut procurer. A noter à ce titre que le gérant est aussi un ouvrier qui possède son atelier à l'étage. La boutique Lego de jouets d'hiver renoue avec le regard de l'enfance que l'on peut porter sur le jouet, celui d'une forme d'innocence: émerveillement à observer les vitrines, plaisir de choisir ou de se voir offrir, ... C'est cet esprit que l'on entretient dans la collection adulte actuelle: celui du souvenir, de l'insouciance de l'enfance perpétuée.
    Ce sentiment a également été exprimé par plusieurs boutiques, réelles cette fois, qui mettaient à l’honneur le jouet vintage et qui se sont ouvertes en France depuis le milieu des années 90. Malheureusement, nombre d’entre elles ont fermé leur porte, principalement à cause de la rude concurrence d’internet. Je me rappelle de cette phrase lue sur le forum Collect-all lors de la fermeture de la boutique Flashback de Grenoble en 2008, que je n’ai jamais pu visiter. Une phrase simple mais très jolie de la part d’un membre de ce forum qui mérite d’être reprise : «J'aurais aimé être devant cette boutique un soir enneigé de Noël ». Quelle meilleure façon d’exprimer la passion nostalgique du jouet ". 

     

     

    8
    Samedi 19 Novembre 2016 à 13:06

    Merci infiniment pour ce très joli texte, qui retranscrit parfaitement l'esprit de Noël mais également celui relatif à nos chères petites boutiques d'antan :)

    A vrai dire, je ne suis pas un réel amateur de Lego. J'ai cependant eu beaucoup de sets lorsque j'étais enfant. Des Lego Space en passant par les Lego Pirates, j'ai passé de nombreuses heures à fabriquer, faire et défaire. Seuls quelques sets sont dans mes objectifs d'acquisitions adultes et ils appartiennent tous à la série Lego Space

    Ceci dit, je reconnais très volontiers les qualités de ce set 10199. Une âme s'en dégage clairement.

    Je t'avoue que les jouets modernes, rééditions etc... même s'ils sont extrêmement bien réalisés, n'ont pas mon engouement. Je reste un puriste vintage, très ciblé 80 et tout début 90. Les action figures, et particulièrement les "méchants", ont largement ma préférence :) Tout mon temps libre est passé à les étudier, à chercher des correspondances etc...

    J'ai la chance d'avoir eu cette année beaucoup de discussions nourries avec des américains. Ils sont fantastiques question jouets. J'ai pu acquérir de nombreux concept arts, visuels de prototypes, transparency arts, proof cards etc... 

    Ma vision des jouets appartenant à la décennie 80 s'est précisée, affinée, avec beaucoup de porosités mise en lumière entre les gammes phares. C'est réellement passionnant. Tout ceci est en train d'être mis à l'écrit et sera publié un jour. 

    Si tu aimes les Lego, je t'encourage à regarder les créations de Jouck. Il a un réel talent pour les MOC, My Own Création. Toutes ses créations ne sont pas encore en ligne mais elles valent le coup d'oeil. 

    Merci encore pour tes interventions :) 

    9
    Samedi 26 Novembre 2016 à 16:45

    Dans les jouets G2 il y a eu du bon et du moins bon pour en avoir eu quelques un entre les mains. Quoiqu'il m'en reste encore.

    Sinon je rejoins ton avis sur le principe que le tank est un bien meilleur mode alternatif pour Megatron. A tel point qu'une compagnie tierce a crée l'exploit de faire un Megatron pour la gamme Masterpiece capable de se transformer en P38 et en tank (dans le jargon un triple changeur).

     

    Bref je me souviens de cette petite boutique situé près du cabinet du médecin traitant. Skateboard aux couleurs fluo, des ballons en plastique en veux tu en voilà. Mais je me souviens surtout des jouets de la série animé RoboCop. Très bon souvenir car cette boutique a disparu depuis.

    10
    Samedi 26 Novembre 2016 à 21:15

    Merci de nouveaux Ryuzo pour ta lecture wink2

    Effectivement les Transformers G2 sont inégaux en termes de réalisation. Comme mentionné précédemment, mon engouement va sans hésitation aux Constructicons. J'ai eu la chance de les avoir dans ce même Toys"R"Us ou j'ai acquis le Grimlock G2. Je me souviens très distinctement que c'était de petits blisters à la charte graphique violette et noire. 

    J'avais déjà été interloqué à l'époque concernant l'absence des parties additionnelles permettant d'assembler les Constructicons afin d'obtenir Devastator. C'est mon combiner favoris encore à ce jour. Une certaine frustration s'était emparée de moi car j'avais obtenu tous les modèles, ou bien un seul me manquait, mais je les empilais désespérément afin d'obtenir une forme pouvant me donner une idée de Devastator

    Merci encore pour ta présence :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :